Demande de mise sous tutelle auprès du juge

Lorsqu’un proche n’est plus en mesure de s’assumer et de prendre seul des décisions au quotidien, il est parfois nécessaire de faire une demande de mise sous tutelle auprès d’un juge. La mise sous tutelle des personnes adultes est un acte qui prive un individu de son pouvoir de décision. La mesure judiciaire est un régime qui consiste à autoriser le demandeur à gérer les biens et les revenus de la personne concernée par la requête.

Exemple de lettre pour une demande de mise sous tutelle auprès du juge

La demande de mise sous tutelle est une mesure qui consiste à encadrer un proche par une tierce personne. Cette demande doit être adressée au juge des tutelles du tribunal d’instance. Voici un exemplaire d’un courrier pour obtenir l’attestation de mise sous tutelle.

Nom, prénom
Adresse
CP – Ville

Destinataire
Adresse
CP – Ville

À [lieu], le [date]

Madame le Juge, Monsieur le Juge,
Je soussigné [nom, prénom], né(e) le [date], domicilié à [adresse], ai l’honneur de demander l’ouverture d’une mise sous tutelle à l’égard de [nom, prénom], demeurant à [adresse] et dont je suis [lien de filiation].
Dû à [description des raisons rendant la personne incapable de s’assumer seule], M ou Mme [nom] ne peut plus veiller seul(e) à son bien-être et à exprimer clairement ses volontés.
Je pense qu’il serait plus raisonnable que M/Mme [nom] puisse bénéficier rapidement d’une mesure de protection juridique.
Ci-joint à la demande, vous trouverez tous les documents nécessaires à l’étude de ce dossier.
En attente d’une réponse de votre part, je vous prie de croire, Madame le Juge, Monsieur le Juge, à l’assurance de ma plus haute considération.

Signature

Les pièces à joindre à la requête de mise sous tutelle

La demande de mise sous tutelle doit être accompagnée d’un dossier contenant un certificat médical rédigé par un médecin sélectionné dans une liste établie par le procureur de la République. Ce document coûte environ 160 €, il doit être joint à la requête.

Différence entre tutelle et curatelle

Si la tutelle et la curatelle sont des mesures judiciaires permettant de protéger une personne et son patrimoine, leurs effets sont différents.

Selon les dispositions du Code civil, la mise sous tutelle contient des conséquences plus lourdes qu’un placement sous curatelle. Le régime de tutelle touche les personnes qui ont besoin d’être représentées d’une manière continue dans tous les actes de la vie civile. Une personne placée sous tutelle ne peut plus assurer personnellement certains droits dont l’achat ou la vente d’un bien immobilier, la souscription de certains contrats ou la gestion de son compte bancaire.

Quant au régime de la curatelle, ce document vise ceux qui sont obligés d’être assistés ou contrôlés de manière continue dans les prestations importantes de la vie civile. L’individu concerné par la demande possède une capacité partielle, puisqu’il conserve l’exercice de ses droits sur certains actes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *